Comment faire plus de ventes grâce au Remarketing via Facebook ou Google

 

Le taux de conversion d’un site en ligne dépasse rarement les 4%.

Autrement dit, 96% des visiteurs de votre site repartent sans acheter.  Mais certains d’entre eux auraient juste besoin d’un petit accompagnement supplémentaire pour franchir le pas et devenir client. Et c’est justement ce que vous permet de faire le Remarketing.

Découvrez dans cette vidéo,  pourquoi vous devez inclure une campagne de remarketing dans votre stratégie web.

 

Comment installer le pixel Facebook sur votre site [Tutoriel]

Maintenant que vous comprenez l’intérêt du remarketing, voyons ensemble comment créer votre première campagne avec ce tutoriel dédié à Facebook. Dans cette vidéo de 5 minutes, on voit comment créer votre pixel Facebook et comment l’installer sur votre site.

 

 

 

INSCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER ET RECEVEZ EN BONUS LE GUIDE DES 10 MEILLEURES PRATIQUES POUR DÉVELOPPER SES VENTES EN LIGNE !

Vous y trouverez notamment :

  • Des conseils stratégiques
  • Des conseils techniques
  • Des études de cas
Guide PDF : Les 10 meilleurs pratiques pour booster vos ventes en ligne

 

Vous savez ce que c’est ça ?

C’est le nombre d’interactions avec votre marque qu’il faut à un prospect pour devenir client.

C’est ce que les marketeurs américains appellent  “The rule of 7”

Et si vous refusez d’accepter cette réalité, vous risquez de passer à côté de beaucoup de ventes.

De nombreuses études ont en effet démontrer qu’il faut plusieurs contacts avec votre  offre pour que votre prospect apprenne à vous connaitre et prenne confiance pour enfin devenir client.

Le modèle des 7 contacts proposés par  “The rule of 7” reste une règle générale. Evidemment, c’est très variable selon le contexte.

Pour des achats peu engageants, 1 seul contact peut parfois suffire.

Par exemple, c’est sûr que si vous devez acheter un compas pour votre enfant à la rentrée des classes, on comprend facilement que vous ne fassiez pas une étude de marché hyper abouti sur les fournisseurs compas.

En revanche, à  l’autre bout du spectre, si vous devez acheter une voiture neuve, votre parcours d’achat va durer en moyenne entre 12 et 24 semaines et donc le nombre de d’interactions avec la marque va littéralement exploser.

Si on s’intéresse maintenant à ce qui vous concerne : le parcours d’achat dans l’E-tourisme, on découvre une situation plutôt sophistiquée.

Dans cet étude réalisée par Google par exemple on apprend qu’avant de réserver un voyage,  l’internaute français visite plus de 8 sites. Il passe  plus de 2 heures son parcours d’achat dure en moyenne 55 jours

 

Google explique que le parcours d’achat est de plus en plus long et sophistiqué et ce, pour plusieurs raisons :

#1. Le parcours est multi-canal (on peut préparer en ligne mais acheter sur place)

#2. Le parcours est cross-device. (on peut préparer sur mobile et acheter sur un ordi de bureau)

#3. L’offre est de plus en plus large et il y a toujours de plus en plus de choses à comparer.

 

Ce qu’on peut retenir de cette étude, c’est que si le parcours d’achat dans l’E-tourisme est long et sophistiqué, Il vaut mieux s’organiser pour multiplier les contacts avec les prospects car sinon, ils risquent de vous oublier.

 

Enfin, si on parle de publicité par exemple, Thomas Smith expliquait déjà en 1855 dans son guide “Successfull Advertising”, qu’il fallait selon lui qu’un prospect voit une publicité au moins 20 fois avant d’acheter le produit.

 

Donc, vous l’avez compris il n’existe pas de chiffres absolus, les 7 contacts proposés avec “The rule of 7” c’est une généralisation pour marquer le principe de la répétition.

Mais ce qui est certain, c’est qu’on a tous besoin de connaître un minimum le produit,  d’avoir un certain niveau de confiance et d’appréciation de la marque avant d’acheter.

 

C’est d’ailleurs pour ça que  90 % des acheteurs disent avoir recherché des infos en ligne avant d’acheter (https://www.smartinsights.com/).

 

Et cette préparation avant l’achat, c’est aussi une des raisons qui explique que

le taux de conversion d’un site dépasse rarement les 4%. Autrement dit, 96% des visiteurs passent sur votre site internet sans passer commande.

 

Ce chiffre peut faire peur mais rassurez-vous, j’ai 2 bonnes nouvelles pour vous :

 

  • la première, c’est qu’il existe des techniques web permettant de communiquer à nouveau avec ces 96% de visiteurs pour multiplier les interactions  et convertir plus de monde.
  • la 2e bonne nouvelle, c’est que ce sont des techniques applicables quelque soit la taille de votre entreprise et de votre budget. Je connais même un gérant de food truck local qui cartonne en utilisant ces techniques.

 

Évidemment, la technique idéale c’est d’avoir l’email de votre prospect avec un minimum d’infos sur son profil pour pouvoir l’accompagner dans son parcours d’achat et communiquer avec lui au bon moment avec le bon message. Mais, ça ce sera l’objet d’une autre vidéo.

 

La question d’aujourd’hui, c’est : comment rester dans l’esprit des visiteurs de votre site pour lesquels vous n’avez pas l’adresse email ?

 

Et bien la réponse, c’est avec le remarketing.

Whoua, je sais le nom peut faire peur.

Alors, si vous préférez, vous pouvez l’appeler la technique du

“Hey,  tu te rappelles de moi ?” parce qu’en gros, c’est le même concept.

 

D’ailleurs, je suis sûr que vous êtes déjà un pro du remarketing sans le savoir.

Je suis sûr que vous avez déjà vécu cette situation.

 

La semaine dernière, j’ai cherché un hôtel sur Booking.com. 2 jours plus tard, alors que je déposais une annonce sur le bon coin,  boom, une publicité de Booking.com qui me propose justement des hôtels à Lille.

Un peu plus tard, je lis article sur LesEchos.fr, et BOOOM, à nouveau Booking.com

Pendant le week-end, je cherche une bande annonce sur allocine.fr et Boum une pub de Booking.com

 

C’est ça le remarketing.

 

Alors, quand on ne connaît pas les techniques web, ça peut paraître impressionnant et on peut se dire, whoua, c’est fort ça quand même, mais comment ils font ?

 

Mais en fait, c’est super simple et ça vous prend 5 minutes à mettre en place.

 

Comment ça marche ?

Vous pouvez utiliser le remarketing avec Facebook ou Google par exemple. Mais, quelque soit le réseau choisi, techniquement, c’est toujours pareil.

 

Vous devez juste copier/coller quelques lignes de code sur votre site qui vont permettre d’ajouter tous les visiteurs de votre site dans une liste.

Et cette liste sera utilisée par Google ou Facebook pour cibler ces internautes.

Rassurez-vous, il n’y a rien de personnel, vous n’avez accès à aucune information nominative, vous savez juste le nombre de visiteurs que contient votre liste.

 

Ensuite, vous devez créer vos messages publicitaires. C’est cette partie qui peut être un longue parce qu’il faut que vous trouviez le bon message, le bon visuel etc…

Mais le fait de cibler les gens qui ont visité votre site est super rapide à paramétrer.

Plutôt qu’afficher vos publicités en “arrosant” tout un tas d’internautes qui n’ont pas déclarer d’intérêt pour votre produit (en mode canadair), vous allez uniquement cibler ce qui sont passés sur votre site .

Vous pouvez même vous transformer en vrai sniper en ciblant uniquement les visiteurs qui ont eu tel ou tel comportement sur votre site.

 

Une fois que vous avez une liste de visiteurs suffisamment garnie, vos publicités seront diffusés uniquement vers les internautes de votre liste.

Je vous conseille quand même de plafonner le nombre d’apparitions par utilisateur pour éviter de saturer votre prospect car : ‘Trop de pub tue la pub”

 

On va voir dans un instant comment vous pouvez le faire.

Mais avant voyons ensemble pourquoi c’est important

 

TOP OF MIND

On l’a vu tout à l’heure, vos clients comparent et visitent plusieurs sites. Et vous ne pouvez pas contrôler à quel moment de leurs parcours d’achat ils passeront sur votre site.

Si vous vous retrouvez en début de parcours, ils peuvent très bien vous oublier .

Le fait de voir vos publicités de temps à autre va réactiver votre marque dans leur esprit et donc re-positionner votre offre comme une des options possibles au lieu de l’oublier.

En plus, on a une sorte de double effet Kiss cool,

Non seulement, votre annonce va réactiver votre offre dans l’esprit de votre prospect mais vous pouvez le faire sans payer.

En effet, lorsque vous paramétrer votre campagne, vous pouvez choisir de payer uniquement lorsque l’internaute clique sur votre publicité.

En pratique, à peine 1%  d’entre eux cliqueront sur vos pubs.

Et comme le simple fait de voir la pub réactive l’idée de votre offre dans leur esprit , vous avez déjà gagné.

C’est ça qui est génial ! Vous avez le résultat souhaité sans nécessairement payer.

Vous paierez un peu pour les quelques clics récupérés, mais c’est marginal par rapport au nombre de réactivation que l’affichage de ces pubs vous permet d’obtenir.

Si à l’inverse, vous voulez absolument qu’ils cliquent sur vos annonces, là encore il y a des techniques , mais on verra ça dans une autre vidéo.

Voilà, donc, maintenant que vous savez que c’est possible et grosso modo comment ça marche, je vous propose qu’on voit ensemble très concrètement quelles sont les étapes pour activer votre 1ere campagne de remarketing.

 


Vos clients vont adorer réserver chez vous !
---

Partenaire de LemonWay

Partenaire de Lemon Way
Etablissement de paiement agréé par l’ACPR en France le 24/12/2012 sous le numéro 16568J